Avis de sociétés savantes

L’éducation thérapeutique: un incontournable du soin des maladies respiratoires chroniques

L’éducation thérapeutique: un incontournable du soin des maladies respiratoires chroniques

Le rapport 2009 de la Société de Pneumologie de Langue Française fait en particulier la synthèse des recherches sur l’efficacité de l’éducation thérapeutique chez les patients présentant une BPCO.

La Société de Pneumologie de Langue Française (SPLF) publie en 2009 dans la Revue des Maladies Respiratoires un rapport d’expertise collective ayant rassemblé une cinquantaine de spécialistes. Ce rapport vise à faire le point sur le diagnostic et la prise en charge de la Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive (BPCO). Parmi les points traités, un porte sur l’utilité et l’efficacité de l’éducation thérapeutique dans les soins à réaliser chez les patients souffrant de BPCO. Ce point obtient un grade A dans la classification Evidence Based Medicine, plus fort niveau de preuve. La société savante SPLF recommande l’inclusion d’un programme d’éducation thérapeutique dans toute session de réhabilitation respiratoire.


Le rationnel du rapport

L’éducation thérapeutique fait encore polémique dans la prise en charge des patients souffrant de BPCO. Est-elle véritablement indispensable ? Doit-elle être incluse dans les programmes de réhabilitation respiratoire qui se focalisent souvent que sur une composante physique (par exemple, par le seul réentraînement à l’effort au seul ventilatoire).

La question posée

Est-il utile d’inclure un programme d’éducation thérapeutique dans une session de réhabilitation respiratoire pour les patients souffrant de BPCO?

La méthode

La Société de Pneumologie de Langue Française (SPLF) publie en 2009 dans la Revue des Maladies Respiratoires un rapport d’expertise collective ayant rassemblé une cinquantaine de spécialistes. Ce rapport vise à faire le point sur le diagnostic et la prise en charge de la Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive (BPCO). Parmi les points traités, un porte sur l’utilité et l’efficacité de l’éducation thérapeutique dans les soins à réaliser auprès des patients souffrant de BPCO.

Les conclusions principales

Un programme d’éducation thérapeutique est bénéfique aux patients participant à une session de réhabilitation respiratoire. Ce point obtient un grade A dans la classification Evidence Based Medicine, plus fort niveau de preuve. La société savante SPLF recommande l’inclusion d’un programme d’éducation thérapeutique dans toute session de réhabilitation respiratoire. Elle invite les professionnels à tenir compte du diagnostic éducatif pour décider des domaines à travailler avec les patients. Elle recommande d’aborder le fonctionnement de la maladie, les traitements de fond, les traitements de crise, les signes avant-coureurs de décompensation, l’arrêt du tabac, la gestion de la dyspnée, les activités physiques et la sexualité.

La SPLF conclue recommande d’intégrer l’éducation thérapeutique à tout programme de réhabilitation respiratoire.


 Le message pour les patients

Se voir proposer un réentraînement à l’effort sans éducation thérapeutique n’a pas de sens dans la prise en charge de la BPCO. Pour faire face à la maladie, il faut la comprendre et apprendre de nouvelles manières de faire. L’éducation thérapeutique est un vecteur important de ces apprentissages.     

Le message pour les professionnels

La SPLF recommande d’inclure systématiquement un programme d’éducation thérapeutique dans toute session de réhabilitation respiratoire.

Le message pour les chercheurs

Les recherches interventionnelles sont lourdes à mener. Sans elles, les sociétés savantes ne pourraient pas fournir d’avis aussi tranché sur une question. Elles demeurent donc indispensables. L’occasion est donnée de remercier à la fois les patients, les cliniciens et les chercheurs qui mènent avec abnégation ce genre de protocoles qui durent rarement moins de deux années.

Le message pour les décideurs

Un programme d’éducation thérapeutique doit être inclus dans toute session de réhabilitation respiratoire. Sans cela, il ne faut plus parler de réhabilitation mais de réentraînement à l’effort.


La référence

Société de Pneumologie de Langue Française (2010). Recommandations de la Société de Pneumologie de Langue Française sur la prise en charge de la BPCO. Revue des Maladies Respiratoires, 27 (S1), 1-76.


Articles similaires du Blog en Santé ©

Sur le même thème

Sur le même public

Sur la même intervention non médicamenteuse


Pour citer cet article du Blog en Santé ©

Ninot G (2014). L’éducation thérapeutique: un incontournable du soin des maladies respiratoires chroniques. Blog en Santé, A12.

© Copyright 2014 Grégory Ninot. All rights reserved.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *