Lexique

Définir la notion d’Evidence Based Medicine

Définir la notion d’Evidence Based Medicine

Le Blog en Santé s’appuie sur un concept central, le concept d’Evidence Based Medicine (EBM) ou Médecine fondées sur les Preuves en français. Ce concept a été développé par des épidémiologistes de l’Université de McMaster au Canada au cours des années 1980 (Sackett et al., 2000). Il invite à fonder toute décision médicale sur des connaissances théoriques, le jugement et l’expérience mais aussi sur des preuves scientifiques (Sackett et al., 2000). La notion de preuve correspond à une connaissance issue de recherches cliniques réalisées dans le domaine du traitement des maladies et qui se basent sur des résultats valides et applicables dans la pratique médicale courante.

La gradation des niveaux de preuves

Les études cliniques considérées sont des essais randomisés contrôlés, des méta-analyses, des études transversales, des études de cohorte et des études cas témoins bien construites (Sackett et al., 2000). Les avis sur l’efficacité d’une intervention sont classés selon le niveau de preuve:
– niveau A, le meilleur (méta-analyse issue de données d’essais randomisés contrôlés, essais randomisés contrôlés avec un indice de confiance étroit et un suivi supérieur à 80%),
– le niveau B (revue systématique d’études de cohorte, étude de cohorte individuelle ou essais randomisés contrôlés avec un suivi inférieur à 80%),
– le niveau C (revue systématique d’études cas témoins, étude cas témoins de qualité) et D (série de cas, cohorte ou étude cas témoins),
– le niveau E, le moins bon (opinion d’experts ou étude exploratoire).


Le message pour les utilisateurs

L’Evidence Based Medicine encourage le développement d’études interventionnelles qui permettent de vérifier l’efficacité des stratégies thérapeutiques et des actions de prévention de santé. Nul n’est censé ignorer l’impact que risque d’avoir un produit sur sa santé et sa qualité de vie. La décision médicale de l’utiliser, les risques encours et les bénéfices attendus sont ainsi mieux précisés.

Le message pour les professionnels de santé

L’Evidence Based Medicine se base sur trois grands principes (Sackett et al.,
– l’utilisation rigoureuse, explicite et judicieuse de la meilleure preuve actuelle dans la prise de décision pour le traitement individuel des patients,
– la nécessité d’inclure les choix des patients dans le processus de décision,
– l’expertise clinique sans qui la pratique pourrait tomber sous la tyrannie de la preuve, puisque même les plus excellentes preuves externes peuvent être inapplicables ou inappropriées à un patient.

Le message pour les chercheurs

L’essai randomisé contrôlé tient une place prépondérante dans cette logique de démonstration. C’est la méthode la plus puissante en matière de force ce preuve. De pus en plus de sociétés savantes et d’autorités de santé utilisent la grille de lecture Evidence Based Medicine pour émettre leurs recommandations sur chaque intervention auprès d’une population cible. Ces preuves ne remplacent pas le jugement et l’expérience, elles les complètent (Sackett et al., 2000). Elles facilitent le suivi des innovations récentes par les praticiens.

Le message pour les décideurs

Le courant Evidence Based Medicine est aujourd’hui décliné dans plusieurs disciplines thérapeutiques appliquées. Il comporte plusieurs intérêts, la mise à jour des connaissances dans des domaines qui progressent rapidement à l’échelle mondiale, la comparaison de l’efficacité des interventions, une confiance accrue des équipes dans les prises de décision clinique, la standardisation des bonnes pratiques interventionnelles, la rationalisation des moyens fondée sur une évaluation suivant une démarche qualité, une meilleure compréhension, un sens plus critique des méthodes utilisées en recherche clinique, un ciblage plus précis des objectifs à atteindre, et enfin, une amélioration de la communication intra et inter-équipe comme avec le patient et ses proches.


Références

Sackett DL, Rosenberg WM, Gray JA, Haynes RB, Richardson WS (2007). Evidence based medicine: what it is and what it isn’t. Clinical Orthopedic Related Research, 455, 3-5.

Sackett DL, Straus SE, Richardson WS, Rosenberg W, Haynes RB (2000). Evidence-Based Medicine: how to practice and teach EBM. London: Churchill Livingstone.


Pour citer cet article du Blog en Santé ©

Ninot G (2014). Définir la notion d’Evidence Based Medicine. Blog en Santé, L5.

© Copyright 2014 Grégory Ninot. All rights reserved.