Etudes originales

L’acupression auto-administrée soignerait les troubles de l’humeur

L’acupression auto-administrée soignerait les troubles de l’humeur

Un essai clinique évalue l’efficacité de l’acupression auto-administrée sur l’état anxio-dépressif de jeunes japonais.

Un essai randomisé contrôlé japonais de Horiuchi et ses collaborateurs, publié dans la revue Global Journal of Health Science en 2015, évalue l’efficacité de l’acupression auto-administrée durant deux semaines sur l’état d’humeur d’étudiants japonais. Les résultats démontrent que cette INM améliore l’humeur des étudiants par rapport au groupe contrôle.


Le rationnel de l’étude

Au Japon, la régulation de l’humeur est importante pour maintenir une bonne santé mentale des étudiants. 8% des étudiants japonais souffrent de symptômes anxieux et dépressifs sévères. 26% souffrent de symptômes d’intensité moyenne. Des solutions doivent être proposées pour soigner ces problèmes de santé.

Selon les théories des méridiens de la médecine chinoise, l’acupression permettrait de corriger la circulation de l’énergie (appelée Qi) en appliquant une pression des doigts sur des points d’acupuncture précis. L’acupression auto-administrée pourrait être une méthode utile pour aider les étudiants à réguler leur état d’humeur.

L’acupression auto-administrée pourrait être une méthode efficace pour réduire l’anxiété et la dépression des étudiants japonais.

La question posée

L’acupression auto-administrée soigne-t-elle l’humeur anxio-dépressive des étudiants japonais?

La méthode

L’essai randomisé contrôlé de Horiuchi et ses collaborateurs, évalue l’efficacité de l’acupression auto-administrée sur les niveaux de l’humeur d’étudiants japonais. L’étude porte sur 54 étudiants âgés en moyenne de 29 ans. Les participants étudiaient à l’université de Fukuoka dans la spécialité de la médecine de l’acupuncture et de la moxibustion. Les étudiants ont été placés aléatoirement soit dans le groupe bénéficiant de l’intervention sur l’acupression soit dans le groupe contrôle. La mesure principale concernait les niveaux de l’humeur (questionnaire POMS-J). Six sous-échelles étaient ainsi évaluées : l’anxiété, la dépression, la colère, la vitalité, la fatigue et la confusion. Les participants étaient évalués en début d’intervention et en fin d’intervention à deux semaines.

L’intervention non médicamenteuse (INM) testée

Avant l’intervention, les participants ont été formés à localiser six points d’acupuncture situés dans le cou. L’INM consiste à réaliser des séances d’acupression trois fois par jour (au réveil, après le repas du midi et avant de se coucher) durant 15 jours. Pour chaque séance, les participants devaient appliquer une pression avec les pouces aux six points d’acupuncture pendant cinq secondes chacun pour atteindre une sensation de confort.

Les résultats principaux

Les résultats montrent une amélioration de l’humeur (anxiété, dépression, colère, vitalité, fatigue et confusion) pour le groupe d’acupression par rapport au groupe contrôle en fin d’intervention.

L’acupression auto-administrée à 6 points précis dans le cou permet d’améliorer l’humeur.


Le message pour les patients

Des points d’acupression auto-administrés durant 15 jours au niveau du cou permettent de réduire l’anxiété, la dépression, la colère, la fatigue et la confusion et d’améliorer la vitalité d’étudiants. Ces résultats méritent d’être confirmés par de nouvelles études compte tenu des limites méthodologiques de cet essai.

Le message pour les professionnels

Des séances 3 fois par jour d’acupression auto-administrée durant 15 jours permettraient aux étudiants de réduire leur anxiété, leur dépression, leur fatigue, leur colère, leur confusion et d’améliorer leur vitalité.

Le message pour les chercheurs

Cet essai est l’un des premiers à démontrer que l’auto-administration de l’acupression permet de diminuer une symptomatologie anxio-dépressive. Par contre, cette étude présente de nombreuses limites, il s’agit d’étudiants en acupuncture, le groupe contrôle n’est pas un placebo avec des temps de contact identiques, les participants ne sont pas sélectionnés sur un niveau de trouble anxio-dépressif initial. Les études interventionnelles non médicamenteuses exigent une grande rigueur méthodologique et éthique pour éviter des conclusions erronées. Le financement de ce genre d’étude devrait être encouragée pour y voir clair.

Le message pour les décideurs

L’autogestion de l’humeur par l’acupression auto-administrée durant 15 jours semble une solution adéquate pour améliorer la santé mentale d’étudiants japonais à risque de troubles dépressifs et anxieux. L’efficacité des méthodes d’autogestion de l’humeur comme l’acupression, la relaxation, le biofeedback et la thérapie cognitivo-comportementale (YCC) mériterait d’être plus étudiée.


La référence

Horiuchi S, Tsuda A, Honda Y, Kobayashi H, Naruse M, Tsuchiyagaito A (2015). Mood Changes by Self Administered Acupressure in Japanese College Students: A Randomized Controlled Trial. Global Journal of Health Science, 7(4), 40-44


Articles similaires du Blog en Santé ©

Sur le même thème

Sur le même public

Sur la même intervention non médicamenteuse


Pour citer cet article du Blog en Santé ©

Ninot G (2016). L’acupression auto-administrée soignerait les troubles de l’humeur. Blog en Santé, A81.

© Copyright 2016 Grégory Ninot. All rights reserved.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *