Junior

La cigarette électronique aide à arrêter de fumer

La cigarette électronique aide à arrêter de fumer

Une méta-analyse évalue l’efficacité de l’e-cigarette pour aider les personnes dépendantes du tabac à réduire leur consommation ou à arrêter de fumer définitivement.

Une méta-analyse anglaise de McRobbie et ses collaborateurs publiée dans la revue Cochrane Collaboration en 2014 examine, sur la base de deux essais randomisés contrôlés, l’efficacité de la cigarette électronique pour aider les fumeurs à réduire leur consommation ou à arrêter de fumer. Malgré le nombre trop faible d’essais randomisés contrôlés, la cigarette électronique permettrait une  réduction de la consommation de tabac et aiderait à l’arrêt.


Le rationnel de l’étude

L’arrêt du tabagisme est bénéfique pour la santé et le porte-monnaie des fumeurs. Mais, arrêter de fumer n’est pas si simple à cause d’une dépendance physiologique et psychologique qui s’installe progressivement. Sur une majorité de fumeurs qui souhaitent s’arrêter, seulement quelques-uns réussiront à long terme. Près de 50% des personnes qui tentent d’arrêter de fumer sans aide n’y parviendront pas.

Les thérapies comportementales et les patchs augmentent les chances d’arrêter de fumer, mais leurs effets ne persistent pas à long terme. Une des limites de ces traitements est qu’ils ne prennent pas en compte l’aspect sensoriel et le rituel comportemental du tabagisme. Ces gestes quotidiens devenus des rituels (tenir une cigarette, en fumer une tout en prenant son café) manquent aux fumeurs. La cigarette électronique pourrait être une manière de surmonter ce frein en se coupant petit à petit de ces gestes automatisés.

Le manque de gestes et de sensations tabagiques est une des causes principales de récidives des fumeurs qui tentent d’arrêter. La cigarette électronique pourrait combler ce manque pour celles et ceux qui souhaitent arrêter de fumer définitivement.

La question posée

La cigarette électronique peut-elle aider les fumeurs à arrêter définitivement leur consommation de tabac, ou au moins à la réduire?

La méthode

La méta-analyse anglaise de type Cochrane a retenu deux essais randomisés contrôlés de qualité testant l’efficacité de la cigarette l’électronique, l’étude ASCEND (Bullen et al., 2013) et l’étude ECLAT (Caponnetto et al., 2013). Elles ont inclus respectivement 657 et 300 personnes très dépendantes à la nicotine. Les critères de jugement étudiés ont été le taux d’arrêt ou de changement dans la consommation de cigarettes à 6 mois et plus. Les groupes bénéficiant de la cigarette électronique étaient comparés à un groupe placebo recevant une substance inactive ou des patchs de nicotine.

L’intervention non médicamenteuse (INM) testée

Les cigarettes électroniques sont apparues sur le marché en 2006. Leur usage peut être à visée thérapeutique. Autrement dit, elles peuvent aider des personnes fumeuses à diminuer leur consommation de tabac, voire à arrêter de fumer.

L’essai ASCEND a duré 3 mois. Les cigarettes électroniques diffusaient 16 mg de nicotine par jour ce qui correspond à une faible quantité par rapport aux cigarettes. Les groupes contrôles recevaient soit des patchs à la nicotine composés de 21 mg par jour, soit des cigarettes électroniques sans nicotine (groupe placebo). Les participants ont été suivis durant 6 mois.

L’essai ECLAT a duré 3 mois. Les cigarettes électroniques diffusaient 7,2 mg de nicotine par jour ou 0 mg pour le groupe placebo. Un autre groupe utilisait des cartouches de cigarettes électroniques contenant 7,2 mg de nicotine par jour pendant 6 semaines, suivi de 5,2 mg de nicotine par jour sur les 6 semaines suivantes. Les participants ont rencontré 8 fois les chercheurs, une fois en début d’intervention, puis lors de 7 visites de suivi où ils recevaient leurs cartouches. Les signes vitaux, le monoxyde de carbone et l’agenda de tabagisme étaient surveillés lors de ces séances.

Les résultats principaux

La méta-analyse montre une augmentation du taux d’arrêt ou de diminution de la consommation de tabac grâce à l’usage de cigarette électronique par rapport à un placebo sans nicotine. Il n’y a aucune différence observée entre les effets de la cigarette électronique et les patchs de nicotine sur l’arrêt du tabagisme.

Malgré les faibles effectifs étudiés et une période courte de suivi, les auteurs indiquent que l’usage d’une cigarette électronique n’a pas eu d’effet délétère sur la santé de leurs utilisateurs.

Les données d’essais randomisés contrôlés sont trop limitées pour conclure définitivement que la cigarette électronique est efficace dans l’arrêt ou la diminution de la consommation de cigarettes, malgré des résultats encourageants.


Le message pour les fumeurs

Le nombre d’études est trop limité pour conclure définitivement que la cigarette électronique est efficace dans l’arrêt ou la diminution de la consommation de cigarettes, malgré des résultats encourageants.

Le message pour les professionnels

Face aux questions des fumeurs concernant l’efficacité de la cigarette électronique pour arrêter de fumer, les professionnels de santé ressentent un besoin urgent de savoir quels conseils leur fournir. Cependant, les données actuelles sur la cigarette électronique ne permettent pas de prouver son efficacité et son innocuité pour arrêter ou réduire la consommation de cigarettes, malgré des résultats encourageants.

Le message pour les chercheurs

Cette méta-analyse, basée sur deux essais contrôlés randomisés, ne permet pas de conclure quant à l’efficacité de la cigarette électronique pour réduire le taux de consommation de cigarettes pour les personnes très dépendantes à la nicotine. Le niveau de preuve est limité à cause du nombre restreint d’essais cliniques réalisés sur cette thématique. De plus, 90% des participants n’ont pas profité du soutien téléphonique et comportemental qui leur étaient conseillé durant l’intervention. Les auteurs invitent à réaliser des essais cliniques méthodologiquement plus solides pour vérifier l’efficacité de la cigarette électronique et rendre ses bénéfices plus robustes.

Le message pour les décideurs

Depuis l’apparition des cigarettes électroniques sur le marché en 2006, de plus en plus en plus de fumeurs déclarent l’utiliser pour réduire leur tabagisme ou arrêter de fumer. Le manque d’études sur le sujet ne permet pas fournir une preuve irréfutable d’efficacité de la cigarette électronique dans ce but, ni de conclure qu’elle est sans danger pour la santé des consommateurs.


La référence

McRobbie H, Bullen C, Hartmann-Byce J, Hajek P (2014). Electronic cigarettes for smoking cessation and reduction. Cochrane Database of Systematic Reviews, 12, CD010216.


Articles similaires du Blog en Santé ©

Sur le même thème

Sur le même public

Sur la même intervention non médicamenteuse


Pour citer cet article du Blog en Santé ©

Ninot G (2015). La cigarette électronique aide à arrêter de fumer. Blog en Santé, A58.

© Copyright 2015 Grégory Ninot. All rights reserved.

One thought on “La cigarette électronique aide à arrêter de fumer
  1. negative behavior says:

    That is really fascinating, You’re an overly professional blogger.

    I have joined your feed and sit up for in quest of more of your
    great post. Also, I’ve shared your web site in my social networks

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *