Conference

Une psychothérapie est une intervention non médicamenteuse comme les autres

Une psychothérapie est une intervention non médicamenteuse comme les autres

Conférence donnée à l’occasion du workshop AFPSA et SFPS le 13 octobre 2017 à la Faculté de Psychologie de l’Université de Bordeaux intitulée « Enjeux et défis de l’évaluation des prises en charge non médicamenteuses: recherche et intervention auprès de groupes restreints ».

Il est facilement admis que les bénéfices santé d’une psychothérapie ou d’une action de prévention santé dépendent du professionnel, du participant et du contexte. La contribution de la méthode et des techniques psychologiques utilisées compterait peu. Et si nous pensions autrement?

Et si une psychothérapie comportait des bénéfices pour la santé et le bien-être mais aussi des risques? Et si des méthodes psychologiques étaient supérieures à d’autres pour guérir, soigner ou prévenir un problème de santé? Et si l’ère de l’assemblage intuitif de techniques et de théories ne suffisait plus? Et si l’information au patient du contenu devenait obligatoire? Et si ces méthodes pouvaient être remboursées systématiquement par l’assurance maladie, des mutuelles et/ou des assureurs? Et si la formation initiale et continue des psychologues s’attachait autant aux pratiques fondées sur la sciences qu’aux processus psychologiques et aux théories explicatives? Poser ces questions fait entrer les méthodes de psychothérapie et les actions de prévention santé dans l’ère des interventions non médicamenteuses (INM).

Les psychothérapies et les actions de prévention santé d’aujourd’hui ressemblent à ce qu’était le médicament il y a 50 ans. Cette phrase de Gilles Bouvenot (2006, p.13), expert en recherche clinique dans le secteur du médicament, est explicite en la matière: « jusqu’aux années soixante, nombre d’interventions thérapeutiques n’avaient encore pour seule justification, si l’on peut dire, que la force de la routine, l’attachement crédule à des traditions, ou la généralisation à partir de quelques exemples occasionnels et anecdotiques abusivement appelés expérience professionnelle ». Dans un monde de la santé qui fait sa révolution du « cure » est vers le « care/prevent » depuis les années 2010, dans un contexte de rationalisation des offres de solutions de santé, dans un univers numériques et médiatiques soumis aux pires manipulations et désinformations, fonder les pratiques en psychothérapie et en éducation pour la santé sur la science et en particulier des études interventionnelles rigoureuses semble être la seule issue. Cela ne signifie pas exclusivement la réalisation d’essais randomisés contrôlés, mais bien les innovations dans la mesure et l’analyse de données en particulier avec l’arrivée des nouvelles technologies et des travaux collaboratifs à grande échelle.

Le diaporama en libre accès inscrit les méthodes de psychothérapies et les actions de prévention santé dans le champ des interventions non médicamenteuses (INM) et encourage la recherche interventionnelle et méthodologique. L’enjeu est de démontrer scientifiquement leur véritable valeur ajoutée au niveau de la santé et de la qualité de vie, sans naturellement en faire des recettes à appliquer, critique généralement faite et erronée de l’Evidence Based Medicine et de l’Evidence Based Psychology.

Fonder les pratiques en psychothérapie et en prévention santé sur la science, c’est supposer que des méthodes sont meilleures et moins risquées pour la santé que d’autres. Si vous suivez cette logique, bienvenu dans les INM. 

La conférence invite les chercheurs et les praticiens en psychologie à s’intéresser davantage à la recherche interventionnelle pour les psychothérapies et les actions de prévention santé et encourage la mise en œuvre d’un paradigme de validation, d’implémentation et de surveillance pour améliorer les bénéfices pour les patients et les pratiques professionnelles.

Titre-Ninot-workshop-Bordeaux


Les références

Bouvenot G, Vray M (2006), Essais cliniques : théorie, pratique et critique (4e edition). Paris: Médecine Sciences Publications.

Haute Autorité de Santé (2011). Développement de la prescription de thérapeutiques non médicamenteuses validées. Paris: HAS Edition.

Ninot G (2014). Définir la notion d’intervention non médicamenteuseBlog en Santé, A16.


Pour citer cet article du Blog en Santé ©

Ninot G (2017). Une psychothérapie est une INM comme les autres. Blog en Santé, C7.

© Copyright 2017 Grégory Ninot. All rights reserved.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *