Bouger

Efficacité de l’électrostimulation dans la rééducation d’un AVC

Efficacité de l’électrostimulation dans la rééducation d’un AVC

Une méta-analyse évalue l’efficacité de stimulations électriques neuromusculaires combinées ou non à d’autres thérapies sur la spasticité musculaire après un accident vasculaire cérébral (AVC).

Une méta-analyse brésilienne de Stein et ses collaborateurs publiée dans la revue Stroke en 2015 évalue, sur la base de 29 essais cliniques, l’efficacité de l’électrostimulation musculaire combinée ou non avec d’autres types de thérapies sur la spasticité musculaire après un accident vasculaire cérébral (AVC). Les résultats montrent que les patients ayant suivi un programme d’électrostimulation améliore leur spasticité musculaire et leur amplitude de mouvements comparés à ceux du groupe contrôle.


Le rationnel de l’étude

L’AVC est la principale cause de grande invalidité chronique aux Etats-Unis. L’association American Heart Association estime la prévalence des AVC à 6,8 millions d’individus, ce qui représente 2,8% de la population américaine d’après une enquête menée entre 2007 et 2010. Un AVC handicape lourdement le patient et engendre de grandes difficultés pour les familles. Cette maladie chronique est un véritable problème de santé mondial.

La spasticité est l’une des conséquences majeures des AVC. Elle correspond à un trouble moteur qui se traduit par une suractivité musculaire intermittente, voire permanente. Le muscle se contracte trop fort au repos, de manière involontaire, de manière intense à la moindre stimulation et de manière répétée sans pouvoir s’arrêter. Le membre fléchi ne peut alors plus être déplié. La spasticité se produirait chez 20% à 30% des personnes victimes d’un AVC.

Les traitements traditionnels comprennent l’utilisation d’une orthèse cheville-pied, des thérapies physiques, des médicaments, de la chirurgie des tendons et de la neurolyse chimique. Plus récemment, la stimulation électrique neuromusculaire, appelée aussi électrostimulation, a été proposée comme nouvelle méthode d’intervention non médicamenteuse. Des essais randomisés contrôlés ont été réalisés sur le sujet, une méta-analyse en fait la synthèse.

L’électrostimulation musculaire pourrait être une intervention non médicamenteuse efficace dans la réduction de la spasticité des muscles et l’amélioration de l’amplitude des mouvements des personnes souffrant d’un AVC.

La question posée

L’électrostimulation est-elle efficace pour réduire la spasticité musculaire et améliorer l’amplitude des mouvements après un AVC?

La méthode

La méta-analyse brésilienne de Stein et ses collaborateurs a retenu 29 essais cliniques incluant 940 participants. Quatre études seulement étaient en aveugle pour les patients. L’électrostimulation seule ou combinée à d’autres thérapies a été comparée à des groupes placebo ou des groupes bénéficiant d’une autre thérapie.

La mesure principale concernait la spasticité, évaluée par la Modified Ashworth Scale. La mesure secondaire concernait l’amplitude des mouvements évaluée par un goniomètre.

L’intervention non médicamenteuse (INM) testée

Dans 22 études, l’électrostimulation visait l’amélioration du fonctionnement musculaire et la diminution de la spasticité. La fréquence des stimulations électriques était comprise entre 18 et 50 Hertz avec une durée des impulsions de 0,1 ms à 0,4 ms. Dans trois études, la fréquence des stimulations électriques était comprise entre 80 et 100 Hertz avec une durée des impulsions de 0,1 ms à 0,3 ms. Quatre études ne décrivent pas les caractéristiques de l’électrostimulation. La durée de l’intervention était de 3039 minutes en moyenne. Sauf pour une étude, les séances d’électrostimulation se déroulaient en cabinet ou à l’hôpital et étaient supervisées par un professionnel de santé formé.

Les résultats principaux

L’électrostimulation seule ou combinée avec d’autres thérapies de rééducation est associée à une réduction de la spasticité et à une augmentation de l’amplitude des mouvements comparés au groupe contrôle. Rien n’est dit sur les effets secondaires comme la douleur et l’irritation de la peau.

L’électrostimulation est une intervention non médicamenteuse efficace dans la réduction de la spasticité induite par un AVC et l’amélioration de l’amplitude des mouvements.


Le message pour les patients

L’électrostimulation est une intervention non médicamenteuse efficace pour améliorer l’amplitude des mouvements et réduire la spasticité à la suite d’un AVC.

Le message pour les professionnels de santé

Une intervention basée sur l’électrostimulation combinée ou non à d’autres thérapies réduit la spasticité et améliore l’amplitude des mouvements. L’électrostimulation pourrait conduire à des bénéfices au niveau des programmes de commande motrice et de l’activité fonctionnelle. Rien n’est dit sur les effets secondaires comme la douleur et l’irritation de la peau.

Le message pour les chercheurs

L’électrostimulation améliore l’amplitude des mouvements et réduit la spasticité après un AVC. Mais certains essais randomisés contrôlés de cette méta-analyse ne trouvent pas ce résultat. Il est possible que le temps entre la survenue d’un AVC et le début de l’intervention, le temps du traitement, le degré de spasticité, le degré de capacité à contracter volontairement un muscle pourraient affecter la réponse à la stimulation électrique neuromusculaire. Des essais cliniques à grande échelle et de qualité méthodologique irréprochables sont nécessaires pour établir sa réelle efficacité.

Le message pour les décideurs

La spasticité qui découle d’un AVC provoque une invalidité chronique. Les données de cette méta-analyse fournissent la preuve que l’électrostimulation peut être utilisée comme une intervention non médicamenteuse efficace pour améliorer la spasticité et l’amplitude des mouvements de patients.


La référence

Stein C, Fritsch CG, Robinson C, Sbruzzi G, Della Mea Plentz R (2015). Effects of electrical stimulation in spastic muscles after stroke: Systematic review and meta-analysis of randomized controlled trials. Stroke, 45, 2197-2205.


Articles similaires du Blog en Santé ©

Sur le même thème

Sur le même public

Sur la même intervention non médicamenteuse


Pour citer cet article du Blog en Santé ©

Ninot G (2015). Efficacité de l’électrostimulation dans la rééducation d’un AVC. Blog en Santé, A65.

© Copyright 2015 Grégory Ninot. All rights reserved.

One thought on “Efficacité de l’électrostimulation dans la rééducation d’un AVC
  1. Santé says:

    La rééducation du patient après accident vasculaire cérébral. (AVC) est une composante essentielle du traitement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *