Etudes originales

L’entretien motivationnel auprès de parents prévient l’obésité de leur enfant

L’entretien motivationnel auprès de parents prévient l’obésité de leur enfant

Un essai clinique teste l’efficacité d’un programme basé sur l’entretien motivationnel auprès de parents d’enfants en surpoids âgés de 2 à 8 ans sur la prévention de l’obésité. Cette intervention non médicamenteuse est réalisée par des médecins généralistes associés ou non à des diététiciens.

Un essai randomisé contrôlé américain de Resnicow et ses collaborateurs, publié dans la revue Pediatrics en 2015, teste l’efficacité de quatre séances d’entretiens motivationnels combinées ou pas à six séances de conseils diététiques auprès de parents d’enfants en surpoids âgés de 2 à 8 ans. Les résultats montrent que les entretiens motivationnels combinés à des conseils diététiques réduisent significativement l’Indice de Masse Corporelle des enfants au cours des deux années suivant le programme.


Le rationnel de l’étude

Aux Etats-Unis, le taux d’obésité chez les enfants est très important. On sait qu’un surpoids ou une obésité dès l’enfance risque de se maintenir à l’âge adulte et causer de graves problèmes de santé et des situations de handicap.

Pour enrayer ce risque, les soins primaires représentent une voie d’intervention dans laquelle les enfants auraient la possibilité d’être régulièrement en contact avec des médecins spécialistes de l’enfant, les pédiatres. Cependant, ces soins de prévention sont sous-utilisés. Les pédiatres pensent qu’ils devraient avoir une place dans la détection, la prévention et le traitement du surpoids et de l’obésité aux Etats-Unis. Les modèles de soins coordonnés recommandent également aux diététiciens de s’engager davantage dans les soins primaires. Ces deux métiers manquent parfois d’outils interventionnels pour agir efficacement dans la prévention de l’obésité.

Une méthode innovante qui a montré des résultats probants s’appelle l’entretien motivationnel. Il repose sur un discours actif qui renforce la motivation d’une personne à s’engager dans un changement de comportement. L’entretien est centré sur les besoins spécifiques de la personne et s’appuie sur ses préférences, ses connaissances et ses croyances.

Cette technique d’aide, de conseil et de soutien pourrait être recommandée dans le cadre de l’obésité pédiatrique. Il est nécessaire pour cela de tester son efficacité dans le cadre des soins primaires de l’obésité chez les jeunes enfants.

La technique de l’entretien motivationnel mené par des pédiatres et des diététiciens auprès de parents pourrait s’avérer efficace dans la prévention de l’obésité de l’enfant.

La question posée

La technique de l’entretien motivationnel menée par un pédiatre associé ou pas à un diététicien réalisé auprès de parents réduit-elle l’Indice de Masse Corporelle d’enfants de 2 à 8 ans en surpoids?

La méthode

L’essai randomisé contrôlé américain de Resnicow et ses collaborateurs compare trois groupes différents d’enfants de 2 à 8 ans sur l’Indice de Masse Corporelle (IMC). 457 enfants ont participé à l’étude. Les mesures de l’IMC étaient réalisées avant l’intervention, puis à 1 an et 2 ans de suivi.

Le groupe contrôle a eu accès aux descriptifs des soins de routine délivrés par les médecins et à un livret d’éducation et de prévention. Ce dernier comportait des informations permettant d’adopter une alimentation équilibrée et de pratiquer régulièrement de l’activité physique.

Le groupe «pédiatre» bénéficiait de quatre séances d’entretien motivationnel de la part d’un médecin pédiatre auprès de parents d’enfants en surpoids ou obèses.

Le groupe «pédiatre+diététicien» suivaient aussi les quatre séances du pédiatre plus six séances de conseils diététiques de la part d’un diététicien formé à l’entretien motivationnel.

L’intervention non médicamenteuse (INM) testée

L’INM mise en place dans cette étude vise à réduire l’IMC d’enfants en surpoids sur les 2 ans de suivi. La technique de l’entretien motivationnel vise à augmenter la motivation au changement de comportement alimentaire et à l’égard de l’activité physique. Elle utilise des stratégies telles que l’écoute active, le soutien à l’autonomie, la prise de décision partagée et la modification de discours. Les médecins et les diététiciens participants ont été formés à cette technique.

Les parents du programme «pédiatre» ont suivi quatre séances d’entretien motivationnel avec un médecin pédiatre.

Les parents du programme «pédiatre+diététicien» ont bénéficié de la même intervention plus six séances de conseils diététiques basés également sur l’entretien motivationnel. Ces six séances supplémentaires pouvaient se dérouler en face à face ou par téléphone. Ils étaient centrés sur une analyse des comportements des parents pouvant aggraver le poids de leurs enfants: fast foods,  boissons sucrées, manque de fruits et légumes, temps passé devant la télévision, pratique hebdomadaire d’activités physiques. Les médecins réalisaient des feedback positifs pour les comportements sains et identifiaient les comportements susceptibles d’être modifiés en collaboration avec les parents.

Les résultats principaux

L’étude montre, après 2 ans de suivi, que l’IMC ajusté au percentile était de 90,3 pour le groupe contrôle, de 88,1 pour le groupe «pédiatre» et de 87,1 pour le groupe «pédiatre+diététicien». L’IMC pour le dernier groupe a été davantage réduit que celui du groupe contrôle.

Une intervention non médicamenteuse combinant 4 consultations de pédiatre et 6 consultations de diététicien utilisant la technique de l’entretien motivationnel s’avère efficace pour réduire l’IMC d’enfants en surpoids après 2 ans. Ce n’est pas le cas pour la consultation pédiatrique seule ou la délivrance d’un livret d’information.  


Le message pour les parents d’enfant en surpoids

Un programme combinant 4 séances de médecin pédiatre à 6 séances de diététicien utilisant la technique de l’entretien motivationnel auprès de parents réduit l’Indice de Masse Corporelle (IMC) d’enfants âgés de 2 ans à 8 ans. Il est important que les parents participent à l’éducation pour la santé de leurs enfants.

Le message pour les professionnels

La technique de l’entretien motivationnel s’avère utile pour les pédiatres et les diététiciens. Cette technique intégrée dans leur consultation de parents d’enfants en surpoids âgés de 2 à 8 ans s’avère efficace pour réduire l’IMC de ces derniers. Une stratégie efficace de prévention de l’obésité passe ici par les parents.

Le message pour les chercheurs

Cette étude est l’une des premières à démontrer l’efficacité de la technique de l’entretien motivationnel auprès de parents dans le cadre des soins primaires pour réduire la masse grasse d’enfants de moins de 9 ans.

Le message pour les décideurs

Cet essai clinique est l’un des premiers à montrer une réduction de l’IMC en utilisant la technique de l’entretien motivationnel. Elle est efficace lorsqu’elle associe un pédiatre et un diététicien et non uniquement avec l’intervention seule d’un pédiatre. Il serait intéressant de développer davantage ce type d’intervention, notamment en formant les médecins et les diététiciens à l’entretien motivationnel et en les intégrant aux dispositifs de soins primaires.


La référence

Resnicow K, McMaster F, Bocian A, Harris D, Zhou Y, Snetselaar L, Schwartz R, Myers E, Gotlieb J, Foster J, Hollinger D, Smith K, Woolford S, Mueller, Wasserman RC (2015). Motivational interviewing and dietary counseling for obesity in primary care: An RCT. Pediatrics, 135, 649-657.


Articles similaires du Blog en Santé ©

Sur le même thème

Sur le même public

Sur la même intervention non médicamenteuse


Pour citer cet article du Blog en Santé ©

Ninot G (2015). L’entretien motivationnel auprès de parents prévient l’obésité de leur enfant. Blog en Santé, A54.

© Copyright 2015 Grégory Ninot. All rights reserved.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *