Bouger

Deux INM à l’étude pour soigner la lombalgie

Deux INM à l’étude pour soigner la lombalgie

Un essai clinique compare l’efficacité de deux méthodes d’exercices physiques pour soigner les lombalgies bénignes, la Back School et la McKenzie.

Un essai randomisé contrôlé brésilien de Garcia et ses collaborateurs, publié dans la revue Physical Therapy en 2013, compare sur un mois l’efficacité de deux méthodes d’exercices corporels, la Back School et la McKenzie, pour soigner la douleur et l’invalidité de patients souffrant de lombalgies bénignes. Les résultats montrent que la méthode McKenzie est plus efficace que la méthode Back School pour réduire l’invalidité des patients. Les deux méthodes sont équivalentes pour la diminution de la douleur.


Le rationnel de l’étude

Les lombalgies bénignes dites aussi non spécifiques, indiquent que les patients qui souffrent de douleurs lombaires persistantes n’ont aucune lésion majeure. Ce problème de santé est fréquent dans le monde. Ces lombalgies chroniques provoquent une invalidité, des troubles émotionnels et un absentéisme au travail. Par conséquent, les coûts associés à cette maladie sont très élevés. Près de 60% des patients atteints de lombalgie chronique ne pensent pas pouvoir récupérer à partir de l’apparition des symptômes. De plus, la plupart d’entre eux deviennent des utilisateurs fréquents de services de soins de santé pour minimiser la sévérité de leurs symptômes.

Une thérapie basée sur des exercices physiques supervisés associés à une composante éducative est considérée comme l’intervention la plus efficace pour réduire la douleur et l’invalidité des patients souffrant de lombalgie chronique bénigne. La méthode Back School est une intervention basée sur des exercices en groupe alors que la méthode McKenzie est une intervention basée sur des exercices individuels. Ces deux méthodes sont de bonnes options thérapeutiques actives qui comprennent à la fois des exercices et une composante éducative pour le soin de la lombalgie chronique bénigne.

Les méthodes McKenzie et Back School diminuent la douleur et l’invalidité chez des patients souffrant de lombalgies chroniques bénignes. Mais laquelle est la plus efficace?

La question posée

Quelle est la méthode la plus efficace entre McKenzie et Back School pour réduire l’intensité de la douleur, diminuer l’invalidité, améliorer la qualité de vie et augmenter l’amplitude des mouvements chez les patients souffrant de lombalgies chroniques bénignes?

La méthode

L’essai randomisé contrôlé de Garcia et ses collaborateurs, compare l’efficacité des méthodes McKenzie et Back School sur l’intensité de la douleur, l’invalidité, la qualité de vie et l’amplitude des mouvements. L’étude porte sur 148 personnes âgées entre 18 ans et 80 ans. L’essai clinique inclue des personnes qui souffrent de lombalgies chroniques bénignes depuis au moins trois mois avant le début de l’intervention. Les participants étaient placés aléatoirement soit dans le groupe McKEnzie soit dans le groupe Back School.

Les mesures principales concernaient l’intensité de la douleur (questionnaire NRS) et l’invalidité (questionnaire RMDQ). Les mesures secondaires concernaient l’amplitude des mouvements de flexion du tronc (inclinomètre) et la qualité de vie (questionnaire de l’OM WHOQOL-Brief). Les participants étaient évalués en début d’intervention, en fin d’intervention puis à 3 mois et à 6 mois de suivi.

L’intervention non médicamenteuse (INM) testée

Les deux méthodes sont supervisées par des kinésithérapeutes. Chaque séance dure une heure.  Chaque programme comporte une séance par semaine pendant un mois. Il est demandé aux participants de réaliser quotidiennement ces mêmes exercices à domicile (3 séries de 10 répétitions).

La méthode Back School a été créée en 1969 dans le but de gérer les épisodes de lombalgie et de prévenir les récidives de ces épisodes. Les exercices réalisés pendant ces séances visent à améliorer la mobilité, la souplesse et la force.

La méthode de McKenzie a été créée en 1981. Cette méthode est basée sur des exercices tels que des postures prolongées et des mouvements répétés. Elle inclue également une composante éducative et un entrainement postural. Elle est composée de 3 phases, (1) une phase d’évaluation dans laquelle les lombalgies sont classées dans une catégorie de syndromes (dérangement, dysfonction, syndrome postural), (2) des exercices d’intervention et (3) une prévention basée sur l’apprentissage des stratégies d’autogestion simples pour contrôler les symptômes.

Les résultats principaux

Les résultats montrent une réduction de l’intensité de la douleur et de l’invalidité en fin de traitement dans les deux groupes. Cependant, la réduction de l’invalidité est plus importante pour la méthode McKenzie. Les résultats montrent une amélioration plus importante de la qualité de vie dans le domaine physique à trois mois en faveur de la méthode McKenzie.

La méthode McKenzie est plus efficace que la méthode Back School pour le soin des lombalgies bénignes.


Le message pour les patients

Le programme de un mois McKenzie est plus efficace que le programme Back School pour réduire l’invalidité et améliorer la qualité de vie physique des patients. Les deux INM équivalentes dans la réduction de l’intensité de la douleur.

Le message pour les professionnels

L’INM est une meilleure méthode pour réduire l’invalidité et améliorer la qualité de vie physique de patients souffrant d’une lombalgie chronique bénigne.

Le message pour les chercheurs

L’objectif de cet essai clinique était de comparer l’efficacité de deux INM, la méthode McKenzie et la méthode Back School, pour le soin de la lombalgie chronique bénigne. Cet essai est le premier à comparer ces deux méthodes. De futures études devront évaluer le phénomène de focalisation de la douleur qui apparait avec la méthode McKenzie et qui est relié à un bon pronostic de guérison.

Le message pour les décideurs

Les INM McKenzie et Back School sont considérées comme de bonnes interventions pour traiter la lombalgie chronique bénigne. La méthode McKenzie s’avère plus efficace sur l’invalidité et la qualité de vie physique.


La référence

Garcia AN, Costa LCM, Mota da Silva T, Gondo FLB, Cyrillo FN, Costa RA, Costa LOP (2013). Effectiveness of Back School versus McKenzie exercises in patients with chronic nonspecific low back pain: a randomized controlled trial. Physical Therapy, 93, 729-747.


Articles similaires du Blog en Santé ©

Sur le même thème

Sur le même public

Sur la même intervention non médicamenteuse


Pour citer cet article du Blog en Santé ©

Ninot G (2016). Deux INM à l’étude pour soigner la lombalgie. Blog en Santé, A78.

© Copyright 2016 Grégory Ninot. All rights reserved.

3 thoughts on “Deux INM à l’étude pour soigner la lombalgie
  1. Jimmy says:

    bonjour
    très intéressante
    merci

  2. Jimmy says:

    Bonjour
    Très interesante
    merci

  3. medpasteur.com says:

    Espérons que ces méthodes puissent soigner les douleurs lombaires récurrentes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *