Un champignon pour lutter contre les troubles cognitifs?

0

Une étude japonaise de Mori et collaborateurs publiée dans la revue Phytotherapy Research en 2009 semble montrer l’efficacité d’un complément alimentaire en poudre à base de champignon (Yamabushitake ou Hericium erinaceus) consommé trois fois par jour durant quatre mois sur la fonction cognitive de personnes de plus de 50 ans souffrant de troubles cognitifs modérés. Ces progrès disparaissent après un mois sans prise de ce complément alimentaire. Aucune variation de marqueurs biologiques de base n’a excédé la normale mais il a été constaté des maux d’estomac et des diarrhées chez un consommateur sur deux.

Le rationnel de l’étude

Les risques de troubles cognitifs augmentent avec l’âge. Retarder l’apparition d’une maladie neurodégénérative comme la maladie d’Alzheimer et atténuer des troubles cognitifs modérés constituent une piste de recherche intéressante. Les auteurs testent l’efficacité d’un extrait de champignon, le Yamabushitake ou Hericium erinaceus, à stimuler la synthèse de facteurs de croissance neuronale.

La question posée

La prise d’un complément alimentaire à base de champignon durant quatre mois permet-elle de limiter les troubles cognitifs de personnes âgées de plus de 50 ans ?

Le protocole

Cet essai randomisé contrôlé en double aveugle japonais teste l’efficacité d’un complément alimentaire en poudre à base de champignon (Yamabushitake ou Hericium erinaceus) à raison de trois fois par jour durant quatre mois sur la fonction cognitive de personnes de plus de 50 ans souffrant de troubles cognitifs modérés. Les chercheurs comparent deux groupes homogènes de 15 personnes âgées entre 50 et 80 ans, l’un consommant du Yamabushitake et l’autre un placebo. Les comparaisons se font à la fin des 4 mois de consommation et un mois après. Les mesures cognitives sont faites à 0, 2, 3, 4 mois puis un mois après l’arrêt de la consommation de ce complément alimentaire. Des analyses biologiques sont également réalisées.

Les résultats principaux

Les résultats de cet essai non médicamenteux montrent des bénéfices statistiquement significatifs du groupe Yamabushitake comparé au groupe contrôle au bout de deux mois et jusqu’à la fin du programme au niveau du test cognitif Revised Hasegawa Dementia Scale. Aucune variation de marqueurs biologiques de base n’a excédé la normale. Un sujet du groupe Yamabushitake a arrêté après un mois l’étude à cause de douleurs d’estomac. Sept sujets du groupe Yamabushitake et six du groupe contrôle se sont plaints de maux d’estomac et de diarrhées.

Le message général

La prise d’un complément alimentaire à base de champignon Yamabushitake ou Hericium erinaceus  semble améliorer les performances cognitives des personnes souffrant d’un début de troubles cognitifs. Ceci ne semble pas altérer les marqueurs biologiques principaux mais semble causer des maux d’estomac et des diarrhées. Des limites méthodologiques limitent la portée de l’étude.

Le message pour les professionnels

La prise d’un complément alimentaire à base de champignon Yamabushitake ou Hericium erinaceus  semble améliorer les performances cognitives chez des personnes souffrant d’un début de troubles cognitifs. Ceci ne semble pas altérer les marqueurs biologiques principaux mais semble causer des maux d’estomac et des diarrhées. Des limites méthodologiques (notamment le faible nombre de participants et le manque de tests cognitifs confirmatoires) limitent la portée de l’étude. 

Le message pour les chercheurs

La prise d’un complément alimentaire à base de champignon reste peu étudiée. Cet essai clinique confirme que la réalisation d’études dans ce secteur est possible.

Le message pour les décideurs

La prise d’un complément alimentaire à base de champignon, le Yamabushitake ou Hericium erinaceus, semble améliorer les performances cognitives des personnes souffrant d’un début de troubles cognitifs. Toutefois, 50% des consommateurs se sont plaints de maux d’estomac et de diarrhées.

La référence

Mori K, Inatomi S, Ouchi K, Azumi Y, Tuchida T (2009). Improving Effects of the Mushroom Yamabushitake (Hericium erinaceus) on Mild Cognitive Impairment: A Double-blind Placebo-controlled Clinical Trial. Phytotherapy Research, 23, 367–372.

Pour citer cet article du Blog en Santé ©

Ninot G (2014). Un champignon pour lutter contre les troubles cognitifs? Blog en Santé, A15.

© Copyright 2014 Grégory Ninot. All rights reserved.