Etudes originales

Prévenir la rechute de dépression par la thérapie de pleine conscience

Prévenir la rechute de dépression par la thérapie de pleine conscience

Un essai clinique évalue l’efficacité d’une psychothérapie basée sur la pleine conscience pour prévenir les rechutes et les récidives de la dépression.

Un essai randomisé contrôlé anglais de Kuyken et ses collaborateurs, publié dans la revue The Lancet en 2015 compare l’efficacité au bout de deux ans d’une thérapie cognitive basée sur la pleine conscience par rapport à un antidépresseur sur la prévention des rechutes et des récidives chez des personnes dépressives. Les résultats montrent que cette thérapie est aussi efficace qu’un médicament antidépresseur dans la prévention des récidives et rechutes dépressives.


Le rationnel de l’étude

50 à 80% des personnes souffrant de dépression ont un risque élevé de faite une rechute et de récidive lors de leur vie. Une rechute correspond à l’apparition d’un nouvel épisode dépressif chez une personne dépressive. Une récidive correspond à la réapparition d’un épisode dépressif après une guérison totale de l’épisode dépressif précédent. Le National Institute for Health and Care Excellence du Royaume Uni (NICE) recommande aux personnes qui ont déjà fait des récidives d’épisodes dépressifs majeurs de maintenir leur traitement antidépresseur pendant au moins deux ans. Cependant, le taux d’observance du médicament est faible. De nombreux patients préfèrent suivre une psychothérapie qui leur offre une meilleure protection à long terme contre les rechutes et les récidives. La thérapie cognitive basée sur la pleine conscience (MBCT-TS) a pour but d’apporter aux personnes ayant subi une récidive d’épisode dépressif majeur des connaissances primordiales pour rester en bonne santé le plus longtemps possible. Cette psychothérapie réduirait de 34% le taux de récidives et de rechutes par rapport aux soins courants ou à un placebo. Cet essai clinique veut le vérifier en comparant un groupe bénéficiant d’une MBCT-TS à un autre soigné avec un antidépresseur.

Une thérapie cognitive basée sur la pleine conscience proposée aux personnes dépressives réduirait de 34% le risque de récidives et de rechutes. 

La question posée

Une thérapie cognitive basée sur la pleine conscience est-elle une alternative efficace aux médicaments antidépresseurs pour prévenir les récidives et les rechutes d’un épisode dépressif majeur?

La méthode

L’essai randomisé contrôlé anglais de Kuyken et ses collaborateurs a comparé un groupe de patients bénéficiant d’une thérapie cognitive basée sur la pleine conscience (MBCT-TS), pour lequel l’arrêt ou la diminution de la prise d’antidépresseur était préconisé, à un groupe bénéficiant d’un traitement antidépresseur.

424 participants ont été recrutés lors d’une rémission complète ou partielle d’une récidive d’un trouble dépressif majeur selon le DSM-IV. L’objectif principal était d’évaluer le nombre de rechutes et de récidives durant deux ans. Les objectifs secondaires étaient de comparer les groupes sur d’autres critères de jugement: le nombre de jours sans dépression, les symptômes dépressifs résiduels, les comorbidités psychiatriques et médicales, la qualité de vie et le coût-efficacité.

Les participants sont évalués à six moments différents: en début d’intervention, à 12 semaines et à 9, 12, 18, 27 mois.

L’intervention non médicamenteuse (INM) testée

L’INM est une méthode de psychothérapie nommé thérapie cognitive basée sur la pleine conscience (MBCT-TS). La MBCT-TS s’inspire d’une autre méthode de psychothérapie, la thérapie basée sur la pleine conscience efficace pour réduire le stress (MBSR aussi connu sous l’appellation mindfulness). Les thérapies cognitivo-comportementales (TCC) ont prouvé leur efficacité dans la prévention des rechutes et des récidives dans la dépression aiguë. La thérapie cognitive basée sur la pleine conscience a pour but d’apprendre aux personnes à devenir plus conscientes de leurs sensations corporelles, de leurs pensées et des sentiments associés aux rechutes et aux récidives. Les participants sont formés à la pleine conscience et aux TCC à la fois en séances de groupe et par des exercices à réaliser seul. Les séances de groupe visent à apporter des connaissances sur les récidives de dépression pour mieux y faire face. Le programme comporte 8 séances en groupe avec 1 séance par semaine d’une durée de 2h25. L’intervention dure 8 semaines. 4 séances de mise à jour des connaissances sont également établies tous les 3 mois lors de la deuxième année.

Les résultats principaux

L’étude ne montre pas de réduction du risque de récidives et de rechutes supérieur avec la MBCT-TS (44%) par rapport au groupe qui maintient son antidépresseur (47%) durant les 24 mois de suivi pour l’ensemble du groupe testé. En revanche, la MBCT-TS réduit davantage le risque de récidives et de rechutes par rapport à un antidépresseur pour les participants ayant subi de graves abus dans l’enfance.

La thérapie cognitive basée sur la pleine conscience (MBCT-TS) améliore autant la qualité de vie et les symptômes dépressifs que l’antidépresseur. Elle est similaire aussi dans le rapport coûts-efficacité et les dépenses sociales engagées.

L’étude montre un bénéfice équivalent entre la thérapie cognitive basée sur la pleine conscience (44%) et un médicament antidépresseur (47%) dans la prévention des récidives et des rechutes de dépression.


Le message pour le grand public

La thérapie cognitive basée sur la pleine conscience (MBCT-TS) est une bonne alternative aux antidépresseurs à la fin d’un épisode dépressif majeure puisqu’elle présente les mêmes bénéfices sur la prévention des récidives ou des rechutes et sur la qualité de vie.

Le message pour les professionnels

La thérapie cognitive basée sur la pleine conscience (MBCT-TS) est une alternative non médicamenteuse efficace aux antidépresseurs dans la prévention des rechutes et des récidives d’épisodes dépressifs majeurs. De plus, cette prise en charge psychosociale présente une meilleure protection pour les personnes les plus à risque de récidives et de rechutes, c’est à dire les personnes ayant subi de violents abus lors de l’enfance.

Le message pour les chercheurs

L’essai randomisé contrôlé a été approuvé par la commission nationale d’éthique du National Institute for Health and Care Excellence du Royaume Uni (NICE). L’essai a été réalisé et décrit selon les recommandations du CONSORT. La rigueur de la méthodologie visant à comparer l’efficacité d’une intervention non médicamenteuse à un médicament est telle que les chercheurs ont réussi à publier leur étude dans une des deux meilleures revues médicales et scientifiques au monde, The Lancet. Ils ont fait ce choix de comparer l’efficacité d’une méthode de psychothérapie à un antidépresseur. Une autre hypothèse aurait été de tester cette méthode contre des soins courants, un placebo ou une absence de prise en charge médicamenteuse. La réflexion préalable sur le type de groupe contrôle est capitale dans la conception de tout essai randomisé contrôlé.

Le message pour les décideurs

La thérapie cognitive basée sur la pleine conscience (MBCT-TS) est une alternative non médicamenteuse efficace et coûts-efficace aux antidépresseurs dans la prévention des rechutes et des récidives d’épisodes dépressifs majeurs. L’étude un bénéfice supérieur pour les personnes ayant subi de violents abus lors de l’enfance.


La référence

Kuyken W, Hayes R, Barrett B, Byng R, Dalgleish T,  Kessler D, Lewis G, Watkins E, Brejcha C, Cardy J, Causley A, Cowderoy S, Evans A, Gradinger F, Kaur S, Lanham P, Morant N, Richards J, Shah P, Sutton H, Vicary R, Weaver A, Wilks J, Williams M, Taylor RS, Byford S (2015). Effectiveness and cost-effectiveness of mindfulness-based cognitive therapy compared with maintenance antidepressant treatment in the prevention of depressive relapse or recurrence (PREVENT): a randomised controlled trial. Lancet, 386, 63-73.


Articles similaires du Blog en Santé ©

Sur le même thème

Sur le même public

Sur la même intervention non médicamenteuse


Pour citer cet article du Blog en Santé ©

Ninot G (2015). Prévenir la rechute d’une dépression par la thérapie de pleine conscience. Blog en Santé, A52.

© Copyright 2015 Grégory Ninot. All rights reserved.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *