Etudes originales

Efficacité d’une psychothérapie par internet

Efficacité d’une psychothérapie par internet

Un essai clinique prouve l’efficacité et le coût-efficacité d’une thérapie cognitivo-comportementale par internet chez des personnes souffrant d’anxiété sociale.

Un essai randomisé contrôlé suédois de Hedman et ses collaborateurs, publié dans la revue Behaviour Research and Therapy en 2011, compare l’efficacité et l’impact économique d’une thérapie cognitivo-comportementale par internet à une thérapie cognitivo-comportementale de groupe chez des patients souffrant d’un trouble de l’anxiété sociale. Les résultats montrent que la psychothérapie par internet a de meilleurs rapports coût-efficacité et coût-utilité que celle réalisée en groupe.


Le rationnel de l’étude

Le trouble de l’anxiété sociale devient chronique pour la majorité des personnes atteintes qui ne sont pas soignées. Il a pour conséquence des échecs scolaires et un risque accru de chômage. Cette maladie coûte 385 millions de dollars par an à la société suédoise. Les principaux coûts de cette maladie sont indirects et concernent le taux de chômage et la baisse de productivité.

Les thérapies cognitivo-comportementales de groupe sont efficaces dans 66% des cas de personnes soignées pour un trouble de l’anxiété sociale. Cependant, les thérapies cognitivo-comportementales en groupe sont rares en raison d’un manque de thérapeutes formés et du tarif élevé des séances. Ces dernières années, les thérapies cognitivo-comportementales par internet ont montré leur efficacité dans le traitement des troubles de l’anxiété sociale. A ce jour, aucune étude n’a évalué l’impact économique et le coût-efficacité des thérapies cognitivo-comportementales de groupe et par internet dans une perspective sociétale.

Les thérapies cognitivo-comportementales via internet pourraient avoir un meilleur rapport coût-efficacité que celles en groupe.

La question posée

Le coût-efficacité d’une thérapie cognitivo-comportementale via internet est-il supérieur à celui d’une thérapie cognitivo-comportementale de groupe?

La méthode

L’essai randomisé contrôlé suédois de Hedman et ses collaborateurs analyse le coût-efficacité de deux techniques de thérapie cognitivo-comportementale. L’étude porte sur 126 personnes diagnostiquées avec un TAS à l’aide du DSM-IV. Les participants sont répartis aléatoirement dans deux groupes distincts, le groupe thérapie cognitivo-comportementale en groupe (n=62) et le groupe thérapie cognitivo-comportementale par internet (n=64).

L’anxiété sociale est mesurée à partir de l’échelle Liebowitz Social Anxiety Scale (LSAS). Elle évalue la peur et l’évitement dans 24 situations sociales. La qualité de vie est évaluée à l’aide du questionnaire EQ-5D. Le questionnaire Trimbos and Institute of Medical Technology Assessment Cost Questionnaire for Psychiatrist (TIC-P) permet d’évaluer les coûts médicaux et les coûts indirects (perte de productivité, chômage, arrêt de travail) de chaque personne. Toutes les mesures sont réalisées avant et après l’intervention et à 6 mois de suivi.

L’intervention non médicamenteuse (INM) testée

La thérapie cognitivo-comportementale par internet : les patients avaient accès à 15 modules graduels avec des thématiques spécifiques comme l’exposition et la restructuration cognitive. Ils disposaient pour chaque module d’exercices à réaliser à domicile. La durée de l’intervention était de 15 semaines. Les participants communiquaient avec leur thérapeute via un système de messagerie sécurisée. Le temps de discussion était limité à 10 minutes maximum par semaine.

La thérapie cognitivo-comportementale en groupe : l’intervention comprenait 1 première séance individuelle puis en 14 séances de groupe, le tout durant 15 semaines. La session individuelle avait pour but de préparer les participants aux séances collectives. Chaque séance durait 50 minutes avec 15 minutes de pause. Les groupes étaient composés de 6 à 7 personnes.

Les intervenants étaient des psychothérapeutes professionnels formés aux thérapies cognitivo-comportementales pour les troubles de l’anxiété sociale.

Les résultats principaux

En fin de traitement, 55% des participants de la psychothérapie sur internet ont diminué leurs symptômes anxieux comparés à 34% des participants de la psychothérapie de groupe. Cette différence entre les deux groupes n’est pas statistiquement significative.

Le coût total et le coût par domaine (médicaments, médecins, durée de chômage) sont réduits pour les deux groupes six mois après l’intervention. Le coût moyen de l’intervention par patient est de 464 dollars pour la thérapie cognitivo-comportementale par internet et de 2687 dollars pour la thérapie cognitivo-comportementale en groupe. A 6 mois, l’amélioration des symptômes a généré un gain sociétal de 7046 dollars en faveur du groupe par internet.

La qualité de vie est améliorée de manière similaire en fin d’intervention et six mois après pour les deux groupes par rapport au début de l’intervention. Le coût-utilité montre un gain sociétal de 17,8 dollars par patient à même efficacité sur la qualité de vie en faveur de la thérapie cognitivo-comportementale par internet.

La thérapie cognitivo-comportementale par internet montre un bénéfice de 17,8 dollars par patient à efficacité similaire comparé à une thérapie cognitivo-comportementale de groupe.


Le message pour les patients

Les thérapies cognitivo-comportementales (TCC) par internet et en groupe ont les mêmes bénéfices sur l’amélioration de la qualité de vie et des symptômes de la phobie sociale. Fait intéressant, une thérapie cognitivo-comportementale par internet coûte moins cher qu’une thérapie cognitivo-comportementale de groupe pour un bénéfice équivalent.

Le message pour les professionnels

Une thérapie cognitivo-comportementale par internet coûte moins cher qu’une thérapie cognitivo-comportementale de groupe pour les personnes souffrant d’une phobie sociale. Elles sont donc plus accessibles. Cette différence de coût s’explique par le temps investi par les psychothérapeutes chaque semaine, 50 minutes pour un groupe et 10 minutes par internet.

Le message pour les chercheurs

Cette étude est probablement la première à évaluer l’impact économique d’une thérapie cognitivo-comportementale par internet comparé à une en groupe chez des patients souffrant d’un trouble d’anxiété sociale. Les résultats des analyses coûts-efficacité montrent l’intérêt médico-économique d’une thérapie cognitivo-comportementale réalisé par internet. De prochains essais randomisés contrôlés devraient évaluer les bénéfices à plus long terme (au moins un an après la psychothérapie). Il serait également utile de comparer l’intervention sur internet à un placebo, à d’autres méthodes de psychothérapie et à des médicaments anxiolytiques.

Le message pour les décideurs

L’essai randomisé contrôlé démontre l’intérêt économique de réaliser une psychothérapie de type TCC par internet pour des patients souffrant d’anxiété sociale. Les économies pour la société sont substantielles, 7046 dollars pour les 51 patients traités par internet par rapport aux 50 traités en psychothérapie de groupe. Une analyse de la survie ajustée à la qualité de vie grâce aux QALYs montre un bénéfice de 17,8 dollars en faveur de la psychothérapie par internet.


La référence

Hedman E, Andersson E, Ljotsson B, Andersson G, Rück C, Lindefors N (2011). Cost-effectiveness of internet-based cognitive behavior therapy vs. cognitive behavioral group therapy for social anxiety disorder: results from a randomized controlled trial. Behaviour Research and Therapy, 49, 729-736.


Articles similaires du Blog en Santé ©

Sur le même thème

Sur le même public

Sur la même intervention non médicamenteuse


Pour citer cet article du Blog en Santé ©

Ninot G (2015). Efficacité d’une psychothérapie par internet. Blog en Santé, A48.

© Copyright 2015 Grégory Ninot. All rights reserved.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *