Malade chronique

L’Aloe Vera: un anti-diabétique efficace?

L’Aloe Vera: un anti-diabétique efficace?

Une étude teste l’efficacité du complément alimentaire d’Aloe Vera en gel dans la prise en charge de personnes souffrant de diabète de type 2.

Un essai randomisé contrôlé iranien de Fallah Huseini et ses collaborateurs publié dans la revue Planta Medica en 2012 teste l’efficacité de la prise quotidienne de gel d’Aloe Vera durant 2 mois dans la réduction des taux sanguins de glucose et de lipides chez des patients présentant un diabète de type 2. Les résultats semblent montrer un bénéfice au niveau des marqueurs de glucose mais pas des lipides.


Le rationnel de l’étude

Le diabète de type 2 perturbe les taux de lipides dans le sang appelé aussi dyslipidémie avec un taux augmenté de LDL et des taux diminués de HDL et de triglycérides. Ces taux sont la conséquence d’un cumul de lipides circulant dans le sang provoqué par la résistance à l’insuline induite par le diabète de type 2. A moyen terme, cet excès de lipides et de glucose maximise les chances d’avoir une maladie cardio-vasculaire. Les traitements du diabète de type 2 visent donc à faire diminuer les taux de gras dans le sang (effet anti-hyperlipidémie) et les taux de sucres (effet anti-hyperglycémie). L’Aloe Vera pourrait avoir ces vertus si l’on en croit des études animales. Une étude méritait de le vérifier chez l’homme, c’est l’objectif de cet essai clinique.

L’Aloe Vera aurait des propriétés anti-hyperlidémique et anti-hyperglycémique.  

La question posée

L’Aloe Vera prise en capsule de 300 mg toutes les 12h pendant 2 mois améliore t’elle l’hyperlipidémie et l’hyperglycémie de personnes souffrant d’un diabète de type 2?

Le protocole

L’essai randomisé contrôlé en double aveugle teste l’efficacité de la prise quotidienne de gel d’Aloe Vera durant 2 mois dans la réduction des taux de glucose sanguin et de lipides chez des patients présentant un diabète de type 2 âgés de 40 à 60 ans. 30 patients consommant du gel d’Aloe Vera durant 2 mois à raison d’une capsule de 300 mg toutes les 12h sont comparés à 30 patients consommant un placebo d’aspect identique et à la même fréquence. Les résultats sont comparés à la fin des 2 mois. Les patients ne devaient pas prendre d’autres compléments alimentaires ou d’autres médicaments anti-hyperlipidémiques ou anti-hyperglycémiques.

L’Intervention non-médicamenteuse (INM) testée

Absorption d’une capsule de 300 mg de gel d’Aloe Vera toutes les deux heures durant deux mois.

Les résultats principaux

Les résultats mettent en évidence une différence significative entre les 2 groupes des taux de glucose et d’HbA1c après 2 mois. Par contre, l’effet sur les taux de lipides sanguins n’est pas clairement identifié. L’étude ne montre pas de toxicité ou d’effets secondaires chez les patients ayant consommé du gel d’Aloe Vera. Il est utile de constater à quel point le groupe placebo évolue dans le même sens que le groupe intervention pour les taux de lipides sanguins. Les chercheurs obtiennent pour le groupe placebo une diminution du taux de cholestérol 2 fois plus importante que le groupe Aloe Vera, et ceci se retrouve avec le taux de LDL (3 fois plus importante) et le taux de triglycérides (1,5 fois plus importante).

La consommation d’Aloe Vera durant 2 mois améliore les taux de sucre dans le sang des patients souffrant d’un diabète de type 2 mais pas leurs taux de lipides.


Le message pour les patients

La consommation de gel d’Aloe Vera durant 2 mois semble avoir amélioré les taux de sucre dans le sang des patients souffrant d’un diabète de type 2 mais pas leurs taux de lipides.

Le message pour les professionnels

La consommation d’Aloe Vera toutes les 12 heures durant 2 mois semble améliorer les taux de sucres dans le sang des patients de type 2. Leurs taux de lipides restent cependant inchangés. Aucun autre traitement anti-hyperlipidémique ou anti-hyperglycémique n’avait été prescrit. Des études complémentaires sont nécessaires pour le vérifier et comprendre pourquoi les taux de lipides n’ont pas été modifiés différemment du groupe placebo comme on pouvait s’y attendre avec les études animales.

Le message pour les chercheurs

Un des problèmes de la méthodologie de l’essai randomisé contrôlé est la comparabilité des groupes. Les patients étudiés ont plus de 4 ans d’écart. Des questions se posent alors lorsque les effectifs sont réduits (2 groupes de 30 personnes) et les résultats sont disparates. Il est intéressant de voir dans cet essai clinique non médicamenteux à quel point le groupe placebo évolue dans le même sens que le groupe intervention pour les taux de lipides sanguins. Quel impact peut avoir la prise d’un complément alimentaire même sous forme de placebo sur l’alimentation de personnes malades chroniques ? Est-ce que la consommation de matière grasse a été réduite lors des 2 mois de l’étude ?

Le message pour les décideurs

Les analyses réalisées dans cette étude laissent perplexe quant au bénéfice de l’Aloe Vera sur l’hyperlipidémie compte tenu de l’évolution du groupe placebo.


La référence

Fallah Huseini H, Kianbakht S, Hajiaghaee R, Hashem Dabaghian F (2012). Anti-hyperglycemic and anti-hypercholesterolemic effects of Aloe vera leaf gel in hyperlipidemic Type 2 diabetic patients: A randomized double-blind placebo-controlled clinical trial. Planta Medica, 78, 311-316.


Pour citer cet article du Blog en Santé ©

Ninot G (2014). L’Aloe Vera: complément alimentaire efficace contre le diabète de type 2?  Blog en Santé, A27.

© Copyright 2014 Grégory Ninot. All rights reserved.

4 thoughts on “L’Aloe Vera: un anti-diabétique efficace?
  1. Abel Claude says:

    C’est un très bon produit naturel que je recommande car l’ayant essayé depuis quelques semaines je peux franchement dire que ma santé est considérablement améliorée

  2. Galway says:

    La médecine officielle, la biologie officielle et la recherche officielle seraient-elles des clubs de charlatan es ? Visiblement on nous cache la vérité ! Heureusement que des petites officines privées sans autre compétence que la vente de ces produits nous montrent le bon chemin ! Vive l’ignorance !

    • Gregory Ninot says:

      Je ne suis pas convaincu qu’un vendeur soit un évaluateur objectif de l’efficacité des INM. Le blog encourage une recherche clinique rigoureuse sur ces questions.

  3. Terre et cosmos says:

    comme sa cousine l’aloe arborescens, l’aloe vera possède d’innombrables qualité et intervient dans le traitement de nombreuses maladies. De plus, l’utilisation de ces plantes n’ont aucune conséquence, est les produits à base d’aloe sont d’une efficacité remarquable. Elles soignent les irritation de la peau, les maladies inflammatoires, les infections etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *