Lexique

Définir la notion de déconditionnement

Définir la notion de déconditionnement

Une maladie chronique entraîne avec le temps des répercussions qui vont bien au delà d’une « simple » atteinte organique. Des complications dues à l’évolution de la maladie ou à des effets secondaires de traitements surviennent. D’autres troubles en sourdine se signalent. A tout cela s’ajoute une tendance au repos et un repli sur soi. Le patient est attiré par le cercle vicieux du déconditionnement physique et psychosocial. Il s’agit d’un processus psychophysiologique conduisant à l’inactivité physique. « Il agit comme un amplificateur de la vulnérabilité provoquant des situations de dépendance et une qualité de vie altérée » (Préfaut et Ninot, 2009).

Un exemple

Dans une maladie chronique comme une broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO), le cercle vicieux du déconditionnement physique et psychosocial est activé par un essoufflement inconfortable à l’effort appelé la dyspnée. Pour la atténuer cette dernière, le patient adopte un mode de vie sédentaire qui dégrade notamment la voie énergétique aérobie. Il devient encore plus sensible à la dyspnée, ce qui entraîne une peur disproportionnée par rapport au niveau d’effort attendu. Sans pratique d’activité physique, le patient ne connaît plus ses capacités. Il perd confiance dans ses propres capacités physiques à se déplacer, à réaliser les actes de la vie quotidienne, ce qui favorise son inactivité. Si rien n’est fait pour enrayer ce phénomène, s’en suivent une dépression mineure et des troubles métaboliques, musculaires et osseux (…). In fine, la qualité de vie et la durée de vie vont être réduites. Ce processus décrit dans ce blog s’observent dans nombre de maladies chroniques.

Cercle vicieux du déconditionnement

Cercle vicieux du déconditionnement


Le message pour les patients

Un mauvais réflexe pour une personne malade chronique consiste à réduire son activité physique quotidienne, et parfois sans s’en rendre compte. Sauf avis médical contraire, le maintien dans une activité physique adaptée régulière et à dose suffisante est nécessaire pour prévenir l’activation du processus de déconditionnement.

Le message pour les professionnels de santé

La fatigue due à une maladie chronique amène souvent le patient à s’isoler et à faire moins d’activité physique, souvent sans s’en rendre compte. Ces «mauvais réflexes» activent des mécanismes délétères pour la santé (inflammation systémique, kinésiophobie…). Il est important d’orienter le patient vers une structure spécialisée travaillant avec des professionnels qualifiés, surtout lors d’une reprise de l’activité physique (Préfaut et Ninot, 2009).

Le message pour les chercheurs

La prise en compte de ces mécanismes circulaires est difficile à évaluer tellement les effets du cercle vicieux du déconditionnement physique et psychosocial sont systémiques.

Le message pour les décideurs

Le cercle vicieux du déconditionnement peut potentiellement affecter tous les patients malades chroniques. Ce processus va activer des mécanismes physiologiques et psychologiques délétères pour la santé et la qualité de vie. Il est ainsi important d’orienter les patients dès que possible vers une structure spécialisée travaillant avec des professionnels qualifiés.


Référence

Préfaut C, Ninot G (2009). La réhabilitation du malade respiratoire chronique. Paris : Masson.


Pour citer cet article du Blog en Santé ©

Ninot G (2014). Définir la notion de déconditionnement. Blog en Santé, L20.

© Copyright 2014 Grégory Ninot. All rights reserved.